Atelier de réflexion sur les bases
de l’enseignement des
livres de Roger Guasco

L'actuelle Jérusalem, nous montre à quel point le babélisme et l'intolérance peuvent être exacerbés dans une ville dite "sainte et sacrée" pour 3 religions monothéistes. (Véritable caricature, au jour de Noël, les prêtres de diverses obédiences, en venaient aux mains pour pénétrer dans les lieux de culte, les policiers débordés par l'empoignade, essayaient de maîtriser les fanatiques en robes, avec matraques et menottes.)


Trouve-t-on trace d'une Connaissance dans ce lieu de vénération ?

Plusieurs monuments reflètent une connaissance astronomique, par leur position et leur architecture, il s'agit :
- du Dôme du Rocher, nommé la Mosquée el Sakara, ou la Mosquée d'Omar (Amor, Roma, Ramo, Oram..), elle entoure et protège en son centre, un morceau de rocher taillé.
- à ses côtés, plus modeste, mais construit par le même architecte, le Dôme d'el Silsila.
- et incluse dans le flanc Est du rempart, la Porte d'Or.

- La Mosquée El Sakara et le Dôme de Silsila:
Cet édifice octogonal, protège un rocher taillé, sans doute vestige d'un ancien savoir, intuitivement, il nous ferait penser au rôle du trône de pierre de Belvès.
Pourquoi ?
Parce que les ouvertures de la mosquée sont délibérément décalées de 10°26' par rapports aux points cardinaux et que ce décalage désigne clairement la date des Passages du 11 Avril et du 1er Septembre, dates où le soleil à cette latitude, se lève à 79°34'/Nord.
L'alignement significatif, désigne le Dôme El Silsila (Qui signifie la Chaîne de transmission de la Connaissance, la chaîne des prophètes).
La porte d'Or, quant à elle, correspond à l'angle du lever du Soleil, au solstice d'été (21 Juin).

- La Porte d'Or ou la Porte dorée:
La ville aux 7 portes, en possède pourtant une 8ème, (celle de la Connaissance), mais elle est murée, elle qui pourtant serait la plus significative.
Les Juifs la nomment, "Porte de la Miséricorde", du fait qu’elle donne accès à la vallée de Josaphat où, selon la tradition, aura lieu le Jugement Universel. Les Arabes l’appellent la "Porte Éternelle".
Jésus l'a franchie le jour des rameaux, (RAMO en laguage oiselé - Palmes = symbole d'éternité)
Murée depuis Soliman, au 16ème siècle, selon la légende, elle ne se réouvrira qu'à la fin des Temps. Cette porte est fortement associée aux temps derniers du cycle et à la résurrection des morts.

 

plan du DĂ´me du rocher de JĂ©rusalem

 

On comprendrait, mieux l'importance de ce rocher, s'il représentait un lieu d'observation, le point haut du Mont Moriah, à partir duquel on réalisait les relevés des mouvements des astres.
Avant qu'il ne devienne une masse énigmatique, dégradée pour les besoins des carriers, sans doute portait-il quelques sillons gravés, correspondant à des axes précis.
Il semble, en tout cas, qu'en l'an 692, son importance n'ait pas échappé à quelques sages, qui ont réactualisé par la géométrie de l'architecture, l'enseignement à transmettre.
Ce travail indique, qu'en dépit du contexte historique, il y a toujours eu des hommes pour comprendre et perpétuer ce savoir venu d'Égypte, un savoir qui passait par l'observation du Soleil et du Ciel.
Cette chaîne de connaissance, (= Silsila), a connu un nouvel essor sous le règne d'Abd al Malik, avant qu'elle ne se perde à nouveau, au profit des prêtres qui ont toujours trouvé intérêt à transformer le savoir en mystères et le sacré en idolâtrie.

 

plan du DĂ´me du rocher de JĂ©rusalem

 

On peut espérer que ce savoir fera écho en nos têtes, mettant fin à des prières et des superstitions d'un autre âge, les yeux sur nos chaussures, rivés vers le sol, ou collés au rocher, pour qu'enfin nous levions yeux sur les astres et comprenions qu'il faut élargir notre vision, que la vérité des paroles soit aussi universelle que le sont les nombres pour toutes les formes de civilisations.

© https://roger-guasco-atelier.com 2023